13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 07:18

 

 

D’après Max Währen, chef des Archives suisses pour l’étude du Pain, la tresse (ou tresse au beurre) est une invention des boulangers suisses. Cette spécialité est connue depuis 1430. Alors qu’autrefois, la tresse était offerte à l’occasion des fêtes de Noël ou du Nouvel An, elle est devenue le pain du dimanche pour beaucoup de foyers suisses.

 

Ingrédients :


•1 kg de farine fleur

•200g de beurre

•1 œuf 

•1/2 l de lait

•40g de levure fraîche

•1/2 c. c.  de sucre

•3-4 c. c.  de sel

 

Préparation

 

Tamiser la farine dans une terrine et former un puits. Délayer la levure dans un peu de lait froid, ajouter le sucre et mélanger. Prélever le jaune d’œuf et le réserver. Mélanger le blanc d’oeuf à la préparation de levure et de lait, ajouter le sel et mélanger à nouveau.

 

Faire fondre le beurre dans une casserole, laisser légèrement refroidir. Délayer tous les ingrédients dans le puits et les mélanger à la farine. Pétrir jusqu’à obtention d’une pâte souple et homogène.

 

Recouvrir la pâte d’un linge humide et laisser lever pendant environ une heure.

 

...la partie délicate: le tressage

 

Partager la pâte en deux parties. Façonner deux boudins de pâte de longueur égale, rétrécissant légèrement aux extrémités et les tresser. Il est également possible, selon les préférences de façonner une tresse classique à trois brins.

 

Voici encore une astuce pour les gens pressés: la pâte à tresse permet de confectionner du pain moins original dans sa forme, mais tout aussi savoureux!

Badigeonner ensuite la tresse avec un jaune d’oeuf additionné d’un peu d’eau, et enfourner au milieu du four, pendant env. 40 minutes à 200-220°. Encore un conseil pour obtenir une tresse bien dorée : augmenter légèrement la température dans la partie supérieure du four pendant les dernières minutes de cuisson.

painsuisse.ch


:-) - dans Cuisine

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRGIumuzfSQoZyjwZ1BMdX88DiBqoL_ulGI_DjVE9bWeJegtU0ooA HOME

 

~-~-~-~-~-~-~-~

 

"Les Herbettes"  

Lè z'Herbè, lè Medez-Herbè (les mange-herbe). Les ménagères de Sullens n'avaient pas beaucoup d'affinité pour la viande et préféraient des plats plus végétaux. Elles apprêtaient de ce fait surtout les herbes, c'est-à-dire des épinards, pissenlits et autres.
 

Rechercher

SOS

Ambulance : 144

Pompiers : 118

Police : 117

Intoxication : 145

 

 

 

0848 133 133

Centrale des médecins

Pharmacies de garde

 

 

Météo

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRGIumuzfSQoZyjwZ1BMdX88DiBqoL_ulGI_DjVE9bWeJegtU0ooA HOME